Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 11:42
Après avoir vu comment structurer un CV, nous étudions, dans ce troisième article d'une série consacrée à la recherche d'emploi, comment rédiger une lettre de motivation.

Etape 3 : écrire une lettre de motivation
 
Une structure classique de lettre de motivation consiste en « vous, moi, nous, contact, formule de politesse ».
 
Dans le « vous », on décrit en quelques lignes ce que l’on a retenu de l’entreprise ou du poste ciblé. Dans le cas d’une lettre de motivation générique, ce paragraphe peut servir à préciser ce que l’on recherche (type de fonction, disponibilités, type de contrat…).
 
Le « moi » sert d’introduction au CV. Attention à ne pas paraphraser le CV, mais à en sortir un ou deux éléments permettant de mettre en valeur son parcours. Si l'on répond à une annonce, on choisira des éléments en résonnance avec les pré requis qui y figurent (ex.: expérience internationale, compétence technique...). Sinon on choisira les éléments qui nous semblent les plus en adéquation avec les besoins supposés de l'entreprise (est-elle en forte croissance et a-t-elle besoin de recruteurs ou de commerciaux ? est-elle établie à l'international ?).
 
Le « nous » a pour objet de faire le lien entre l’entreprise et le candidat. Dans ce paragraphe, on peut préciser deux ou trois atouts ou qualités que l’on souhaite mettre à disposition de l’entreprise. Une fois de plus, si l'on répond à une annonce, on y trouve souvent les qualités recherchées par le recruteur. On précisera alors dans quel contexte professionnel, associatif, estudiantin, on a pu faire preuve des qualités attendues. Un entretien annuel d'appréciation, l'avis d'un maître de stage, d'un enseignant ou d'un proche sont autant de sources de réflexion par rapport à nos qualités ou pistes d'amélioration.
 
Le dernier paragraphe propose la prise de contact. La formule peut être passive (ex. : « je serais heureux d’échanger avec vous d’une possible collaboration lors d’un entretien à votre convenance ») ou  de préférence active (ex. : « je prendrai contact avec vous dans les prochains jours par téléphone de manière à vous exposer plus avant mon projet »).
La lettre se clôt toujours par une formule de politesse et une signature.
 
En France, il n’est pas rare de faire appel à la graphologie pour sélectionner des candidats, bien que cette pratique semble en perte de vitesse, du fait du développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Si l’on décide d’envoyer une lettre manuscrite, il faut quoiqu’il en soit éviter d’en écrire de nombreuses d’affilée ou d’écrire dans une situation de stress. La qualité de l’écriture s’en ressentirait. La lettre dactylographiée est plus claire pour les personnes dont l’écriture n’est pas le fort. Il est toutefois toujours d’usage de la signer à la main.
 
Nicolas Mundschau est issu de la promotion 2001/2002 du Master de Management International des Ressources Humaines de l’Université d’Angers. Après avoir occupé un poste de Responsable de la Mobilité Internationale et du Droit Social en France, il participe actuellement à un programme de développement de carrière de deux ans, entre la France et l’Allemagne. Il est également intervenant professionnel dans le cadre du Master 2 MIRH.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Mundschau - dans Recrutement
commenter cet article

commentaires

Nicolas Mundschau 27/03/2008 09:40

Pour plus d'informations sur la lettre de motivation, on peut consulter la mise à jour du guide disponible sur Cadremploi qui propose des conseils pratiques et des exemples de lettres de motivation :http://www.cadremploi.fr/emploi/html?page=148&xtor=EPR-164Cordialement,Nicolas