Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 09:40

Selon le panorama des mobilités professionnelles des cadres, publié par l’APEC en juin 2015, 28% des cadres en poste au 31 décembre 2014 ont connu une mobilité au cours de l’année, contre 24% l’année précédente. Dans un contexte économique incertain, la part des mobilités internes reste majoritaire en cumulant 10% de changement de poste au sein de l’entreprise et 11% d’autre changement en interne (changement de service, d’établissement, ou contenu de poste largement modifié), contre 7% de cadres mobiles vers un autre employeur. La progression entre 2013 et 2014 a toutefois l’ensemble des modalités de mobilité.

Moins de mobilités subies ?

Pour les personnes ayant évolué hors de leur entreprise, la part des démissions parmi les motifs de départ connait une forte progression, passant de 37 à 46% et se rapprochant des 50% enregistrés en 2012. Les ruptures conventionnelles restent la deuxième modalité de départ avec 20% de cas recensés.

En interne, 39% des changements sont perçus comme « imposés » par l’entreprise aux cadres interrogés : ces cas correspondent majoritairement à des changements de service ou d’établissement faisant suite à une réorganisation de l’entreprise, et plus rarement à des changements de poste stricto sensu.

Des pistes de travail pour les managers et les RH

1/5ème des cadres se déclarent insatisfaits de leur poste actuel, et près des 2/3 envisagent une mobilité dans les 3 prochaines années que ce soit en interne ou en externe. Partant du principe qu’un salarié épanoui dans son travail apportera une meilleure contribution à son entreprise et que celle-ci bénéficiera de son développement professionnel, on ne peut que déplorer les résultats d’une récente étude ADP nous indiquant que près des ¾ des salariés français restent insatisfaits ou moyennement satisfaits des opportunités au sein de leur entreprise (2). Du point de vue des mesures d’accompagnement mises en place pour accompagner la mobilité au sein de leur entreprise, 38% des cadres se déclarent, selon l’APEC, peu ou pas satisfaits. Quelques éléments structurant une politique d’emploi efficace ne semblent en effet pas toujours présents, ou du moins, pas reconnus par les cadres interrogés :

  • en premier lieu l’existence d’un marché de l’emploi interne transparent permettant à chacun de consulter l’ensemble des offres et d’y postuler,
  • en second lieu des managers réellement partie prenante des démarches de mobilité interne.

Dispositifs présents dans l'entreprise selon les cadres :

  • 64% - Publication systématique des postes à pourvoir en interne
  • ​60% - Managers jouant le rôle de la mobilité interne
  • 56% - Existence d'un référentiel des métiers et des compétences dans l'entreprise
  • 41% - Existence d'une charte de la mobilité dans l'entreprise
  • 37% - Présence d'un référent mobilité dans l'entreprise

Les politiques Ressources Humaines et les approches managériales mettent en avant le salarié en tant « premier acteur de sa carrière », certainement bien fondées, mais encore faut-il créer les conditions favorables à la concrétisation de ce principe. L’enjeu est bien sûr d’assurer une meilleure adéquation entre, d’une part, les compétences et motivations présentes dans l’entreprise et, d’autre part, les besoins de celle-ci. Mais il s’agit également d’encourager le développement personnel et professionnel de chacun, améliorant ainsi son employabilité. Les salariés mobiles véhiculent enfin une image et une culture d’entreprise, que l’employeur pourra trouver utile à soutenir.

(1) Pour retrouver l’intégralité de l’étude APEC "Panorama des mobilités professionnelles des cadres – Edition 2015", cliquez ici.

(2) Pour retrouver le livre blanc d’ADP : http://www.fr.adp.com/gestion-capital-humain/livres-blancs-disconnect/disconnect-france

Nicolas Mundschau est issu de la promotion 2001/2002 du Master de Management International des Ressources Humaines de l’Université d’Angers. Son parcours dans la fonction RH lui a permis d'occuper différentes fonctions dans le domaine du recrutement, de la mobilité internationale, des relations sociales, de la gestion de projet ou encore en tant que généraliste. Nicolas Mundschau intervient au sein de différentes formations spécialisées dans le management des Ressources Humaines, ainsi que sur le site www.rhinfo.com. Il vient de publier son premier ouvrage dans la collection Entreprises et Management de L'Harmattan : "Recruter les jeunes talents : attirer, sélectionner, fidéliser".

Partager cet article

Repost 0
Published by MasterMIRH - dans Recrutement
commenter cet article

commentaires

Laurent 17/09/2015 15:01

Merci pour cet article très complet et parfaitement illustré grâce à des chiffres sérieux. Vous nous ouvrez les yeux sur la réalité du marché. On comprend que les cadres ne sont pas privilégiés et qu'eux aussi rencontrent de grosses difficultés au cours de leur carrière professionnelle.